Actualités

Insectes xylophages

Le diagnostic mérule obligatoire pour vendre ?

Lors de la transaction d’un bien immobilier, de nombreux diagnostics immobiliers sont à réaliser, notamment en ce qui concerne la recherche d’insectes xylophages et autres agents de dégradation biologique du bois. La mérule, champignon lignivore, peut être à l’origine d’une dégradation avancée du bois présent dans les habitations.

Le développement de la mérule

Le développement de la mérule se réalise principalement dans l’obscurité, dans les espaces peu ventilés et dont la présence de l’humidité est primordiale. Ce champignon peut s’attaquer à tous les éléments d’un immeuble bâti à base de bois. La conséquence de la propagation de la mérule est un assèchement du bois ce qui peut provoquer une fragilisation importante des matériaux. Le développement peut donc se produire dans des zones comprenant des forts pics de chaleur et à l’opposé des pics d’humidité. Ainsi, les parties de bâtiment, telles que les sous-sols ou les abords des logements, qui présentent des morceaux de bois qui jonchent le sol, peuvent très bien se désagréger à cause de la mérule. Par conséquent, plusieurs facteurs peuvent favoriser l’apparition du champignon. Une obscurité éparse, un taux d’humidité important du bois mais aussi une température élevée et soutenue. Tout comme les termites, la mérule se nourrit essentiellement de la cellulose présente dans le bois et les dérivés de la construction.  Le début de la prolifération ne laisse aucune trace, le champignon se développe dans les planchers ou encore derrière les doublages. Lorsqu’il a atteint une taille conséquente, il est bien souvent trop tard et la découverte de la mérule par les habitants, rend visible un bois attaqué et une structure possiblement fragilisée.

Quelles sont les démarches à réaliser en la présence de mérule ?

Lors de la découverte de la mérule, il est indispensable de contacter une entreprise spécialisée dans l’éradication du champignon lignivore. La société doit posséder une certification de type Qualibat ou CTBA. Le développement du champignon est souvent dû à la présence d’eau ou d’humidité. Ainsi une fuite dans les combles ou un dégâts des eaux en sous-sol doit alerter un expert qui va immédiatement orienter le propriétaire pour procéder aux travaux. En effet le traitement ne peut être efficace seulement si la source d’humidité a été colmatée. Les compagnies d’assurance peuvent seulement prendre en charge les infestations de mérule causées par un dégât des eaux. Toute prolifération, due à un mode constructif ne respectant pas la réglementation, ne pourra pas être indemnisée. Le diagnostic mérule n’est pas obligatoire pour vendre un bien immobilier. Cependant, le propriétaire doit informer le potentiel acquéreur. Par conséquent, il doit transmettre toutes les informations sur le risque potentiel du développement du champignon lignivore. Afin d’apporter une information précise, des régions sont concernées par l’infestation de la mérule selon un arrête préfectoral, comme l’est un diagnostic termites.

La prévention face à la prolifération du champignon mérule.

Contrairement aux insectes xylophages, la mérule ne donne lieu à aucun traitement préventif. Seule, la bonne aération des pièces et l’absence de conservation de bois ou de carton posés sur le sol peut empêcher le développement du champignon. Il est important de vérifier régulièrement l’apparition de filaments gris avec l’organe en son cœur d’une couleur orangée bordé par des bords blanchâtres. De plus l’odeur peut alerter sur sur sa présence. Ainsi, une habitation inoccupée depuis plusieurs années peut être un lieu propice au développement du champignon car toutes les caractéristiques y sont réunies, dont l’obscurité et l’humidité. L’humidité doit constamment être évacuée du logement, car elle favorise grandement le développement de la mérule. Des systèmes d’entrées et de sorties d’air, avec un système VMC de type hygroréglable permet d’extraire l’air des pièces humides. Bien souvent, lorsqu’une entreprise intervient pour éradiquer le champignon lignivore, ce dernier peut ressurgir des années plus tard. La destruction partielle ou totale du bâtiment reste la solution la plus curative face à ce champignon dévastateur.

Call Now ButtonNous contacter